L'Eveil
 
Logo la Gazette de la haute-loireLogo eveil
Hebdomadaire de La Haute-Loire
L'Éveil Vol à la roulotte au Chambon-sur-Lignon
 
20 Février 2018
Le Puy-en-Velay

3°C
magasine
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 A la une Galerie photos S'abonner MÉtÉo
Auto Immobilier Emploi Hippisme Recettes Sondage Commentaires
La Gazette de la Haute-Loire > Conseil municipal de Monistrol Le projet d'extension de Perpezoux au coeur du débat

Conseil municipal de Monistrol

Le projet d'extension de Perpezoux au coeur du débat
12 Février 2018

 Vendredi soir, entre le débat d’orientations budgétaires et le projet d’extension de Perpezoux, l’ordre du jour de ce premier conseil municipal de l’année promettait une longue séance animée. Et il en a bien été ainsi !




 Ce vendredi soir, il y avait du monde au fond de la salle du conseil. Un public composé, en grande majorité, des membres du collectif « Perpezoux, défense et respect de l’environnement », qui s’oppose à l’extension du centre d’enfouissement. Rien de surprenant puisque ce dossier était justement à l’ordre du jour. Ces derniers ont néanmoins dû prendre leur mal en patience (ou pas, selon le rapport que chacun entretient avec les finances) puisque la séance était aussi celle du débat d’orientations budgétaires

« Le déchet  le plus facile  à traiter, c’est celui qu’on  ne produit pas »

Mais revenons-en à nos poubelles. Émettre un avis sur l’enquête publique concernant le projet d’extension de l’installation de stockage de déchets non-dangereux (ISDND) de « Gampalou ». Tel était ce qui était demandé aux élus ce soir-là. Un projet au sein duquel trois chiffres cristallisent les craintes des riverains de Perpezoux : 575.000 (la capacité totale, en m3, que pourra atteindre le nouveau casier), 30.000 (la quantité maximale de déchets, là-aussi en m3, qui pourront être enfouis chaque année) et 19 (la durée maximale, en années, d’exploitation de cette extension). Le maire a néanmoins été clair : l’objectif n’est pas de se retrouver, dans deux décennies, avec 575.000 tonnes de déchets sous les pieds.
Et si, selon lui, l’augmentation de la population va immanquablement conduire à « traiter de plus en plus de déchets, on est aussi tenu à trier de plus en plus, à recycler de plus en plus et à ne pas produire certains déchets ». « Je crois qu’il faut aussi changer nos modes de consommation, ajoutait Jean-Paul Lyonnet, parce que le déchet le plus facile à traiter, c’est celui qu’on ne produit pas. Mais une fois que l’emballage est parti dans le circuit, nous, on a la responsabilité de le traiter ». Mais voilà, en attendant que chacun agisse, les casiers se remplissent (...)
 
(...) L'intégralité de cet article à lire dans notre version papier,
en kiosques jeudi

Article publié le 12/02/2018 à 19:43
Auteur : Elsa Russier
Crédits photos : La Gazette de la Haute-Loire
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Fil info
 
18/02/2018 17:34
Vol à la roulotte au Chambon-sur-Lignon

17/02/2018 15:48
Saint-Ferréol-d'Auroure : Le pilote d’une moto-cross glisse sur un chemin

17/02/2018 10:58
Monistrol : Vol de bijoux dans une résidence

08/02/2018 14:16
Saint-Ferréol-d'Auroure : Un septuagénaire retrouvé mort dans un chemin en terre

07/02/2018 14:13
Saint-Maurice-de-Lignon : Perte de contrôle sans gravité sur la RN 88

Toutes les brèves


 
 

Guide Habitat automne 2017

L'état des routes et les conditions de circulation en Haute-Loire.

http://www.leveil.fr/Avis-d-obseques

centreautos

http://www.centreimmo.com/accueil.html

lhttp://www.centremploi.com/

  haut de page
Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Galerie photos
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi
Mentions légales - Contact
Copyright © 2018 www.lagazettedelahauteloire.fr. Tous droits réservés.