L'Eveil
 
Logo la Gazette de la haute-loireLogo eveil
Hebdomadaire de La Haute-Loire
L'Éveil Saint-Just-Malmont : Un coup de meuleuse sur le poignet
 
20 Janvier 2018
Le Puy-en-Velay

9°C
magasine
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 A la une Galerie photos S'abonner MÉtÉo
Auto Immobilier Emploi Hippisme Recettes Sondage Commentaires
La Gazette de la Haute-Loire > Epiphanie Galette des rois : mais d'où vient cette tradition ?

Epiphanie

Galette des rois : mais d'où vient cette tradition ?
08 Janvier 2018

La bûche de Noël à peine digérée, voilà qu’il faut remettre le couvert avec la galette des Rois. Une pâtisserie que l’on déguste sans modération pour fêter l’Épiphanie. Mais dont les origines remontent bien avant l’ère chrétienne…




 Le premier dimanche de janvier, jour de l’Épiphanie, la galette célèbre l’arrivée des rois mages à Bethléem. Mais – n’en déplaise à Melchior, Gaspard ou Balthazar – les origines de la galette n’ont rien à voir avec la religion. Il faut remonter non pas aux calendes grecques mais aux Saturnales de l’antiquité romaine.

En ces temps lointains, le jour du solstice d’hiver, tous les hommes étaient égaux, maîtres et esclaves mangeaient à la même table. L’heureux élu qui tirait la fève devenait « Roi d’un jour » et pouvait donner des gages à ses maîtres. Mais comme les bonnes choses ne durent qu’un temps, il reprenait très vite sa place dans la hiérarchie sociale ou était… exécuté ! Une sorte de « dîner de cons » avant l’heure…

"Le Roi qui boit"

Comme beaucoup de fêtes païennes, la galette sera récupérée plus tard par les Chrétiens. L’église catholique institua cette tradition au XIIIe siècle. La galette était alors partagée en autant de portions que d’invités plus une part. Cette « part du Bon Dieu » était donnée au premier pauvre qui passait. Et, rassurez-vous, ce dernier n’était pas sacrifié…

Dès le XIVe siècle, la coutume du « Roi qui boit » fait son apparition. Celui qui tirait la fève devait alors payer sa tournée à tous les invités. Il paraît que les radins l’avalaient pour ne pas régler la note ! C’est pour éviter ce type de comportement inadmissible que la fève en porcelaine aurait été inventée…

Symbole à part entière du solstice d’hiver, la fève est le premier légume qui pousse au printemps. Signe de fécondité (comme l’œuf, elle contient un embryon), ni trop grande pour être dissimulée, ni trop petite pour être avalée, la fève a traversé les siècles.

Avec une interruption sous la Révolution française car il était hors de question d’élire un roi ! La « galette de la Liberté » n’avait ni fève, ni roi. C’est toujours sur ce principe qu’elle est célébrée à l’Élysée. Depuis Valery Giscard d’Estaing en 1975, le président de la République la découpe et tous – sans exception – ont joué du couteau pour perpétuer la tradition. Aucun n’est devenu roi ! 

Dominique Garandet


Article publié le 08/01/2018 à 12:19
Auteur : Administrator User
Crédits photos : L'Eveil
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Fil info
 
17/01/2018 14:21
Saint-Just-Malmont : Un coup de meuleuse sur le poignet

16/01/2018 14:27
Saint-Didier-en-Velay : Chaussée glissante : une femme blessée

15/01/2018 14:55
Travaux : RD500. Saint-Just-Malmont - Saint-Didier-en-Velay

13/01/2018 18:01
Pont-Salomon : Des voleurs dérobent des bijoux en or

11/01/2018 14:15
Saint-Maurice-de-Lignon : Un malheureux coup de volant

Toutes les brèves


 
 

Guide Habitat automne 2017

L'état des routes et les conditions de circulation en Haute-Loire.

http://www.leveil.fr/Avis-d-obseques

centreautos

http://www.centreimmo.com/accueil.html

lhttp://www.centremploi.com/

  haut de page
Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Galerie photos
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi
Mentions légales - Contact
Copyright © 2018 www.lagazettedelahauteloire.fr. Tous droits réservés.