L'Eveil
 
Logo la Gazette de la haute-loireLogo eveil
Hebdomadaire de La Haute-Loire
L'Éveil Saint-Just-Malmont : Un coup de meuleuse sur le poignet
 
21 Janvier 2018
Le Puy-en-Velay

10°C
magasine
je m'abonne
Journal papier
Newsletter
Nous contacter
 A la une Galerie photos S'abonner MÉtÉo
Auto Immobilier Emploi Hippisme Recettes Sondage Commentaires
La Gazette de la Haute-Loire > Saint-Just-Malmont : Les collectivités à la rescousse de l'entreprise textile Cheynet et fils

Saint-Just-Malmont : Les collectivités à la rescousse de l'entreprise textile Cheynet et fils

05 Janvier 2018

Après une décennie de tourmente dans l'économie du textile l'entreprise de Saint-Just-Malmont, se projette sur de nouveaux marchés et l'innovation. Mais il lui manquait de la trésorerie pour investir d'après les élus et le préfet. Les pouvoirs publics et les collectivités locales travaillent depuis des mois sur un montage économique pour donner de l'air à l'entreprise. 




La manufacture de Saint-Just-Malmont, spécialisée dans le ruban élastique (leader européen) et la lingerie, commence l'année avec une bouffée d'oxygène. Les collectivités locales et les services de l'Etat se sont mobilisés pour permettre à l'entreprise de dégager de la trésorerie. Cette manne financière devrait laisser le temps à la manufacture d'exploiter de nouveaux filons.
La communauté de communes Loire Semène, aidée par le Département, la Région et l'État (dotation des équipements des territoires ruraux), va racheter des bâtiments de l'entreprise. En contrepartie la société s'engage à réorganiser son activité et remettre toute sa production sur un site unique, à apporter de nouveaux investissements et à ne pas procéder à un nouveau plan social (des départs volontaires seront cependant possibles).

Rachat de locaux, travaux et nouvelles machines

D'après nos informations, le principe serait de racheter l'usine du Faux à Saint-Juste-Malmont pour près de 2 millions d'euros, et un autre bâtiment pour une enveloppe annoncée entre 300.000 et 400.000 euros. Puis de relouer les locaux ensuite à la société Cheynet. La communauté de communes et la mairie, deux collectivités présidées par Frédéric Girodet, porteraient ces opérations immobilières de soutien.
Des travaux pour adapter les bâtiments aux nouveaux produits et process seraient également fortement subventionnés ainsi que des investissements dans de nouvelles machines. La Région abonderait largement sur ces aspects d'un dossier qualifié de "sauvetage". Avant l'officialisation, vraisemblablement la semaine prochaine, des collectivités et de l'Etat qui parlent d'une voix unie sur ce dossier, on entend murmurer un plan d'action chiffré à près de 3 millions d'euros.
"Le sujet est conséquent" dit prudemment le président du Conseil départemental Jean-Pierre Marcon qui va proposer de voter une subvention de 300.000 euros, "on a besoin de continuer de sauver une entreprise mais cette fois la phase est plus importante. Si c'est suffisant, on aura fait une bonne action".
En dix ans, l'entreprise a vu ses effectifs être divisés par trois. 205 personnes travaillent actuellement sur deux sites de production. Pour le préfet de la Haute-Loire Yves Rousset, "il n'était pas question de laisser partir ces emplois". Dans un consortium, les partenaires économiques du territoire ont misé sur l'avenir de cette entreprise historique du textile en Haute-Loire. Elle vient d'ailleurs de recevoir le prix Créateur de l'année par Interfilière 2018 Paris.

La Région débloque le dossier

Depuis le mois de juin la préfecture s'est penchée sur la question aux côtés de la Banque de France. La procédure de médiation du crédit, un temps envisagée, n'a pas donné tous les résultats escomptés. Dans le même temps, le président de Région Laurent Wauquiez a fait savoir que Auvergne-Rhône-Alpes était prête à mettre de l'argent sur la table pour maintenir l'activité.
La préfecture de la Haute-Loire a alors endossé le rôle de médiateur et réuni les différentes partenaires. La direction départementale des finances publiques, le commissaire au redressement productif, la Banque publique d'investissement, l'espace foncier publique Auvergne, la Caisse des dépôts et consignations se sont joints à la Communauté de communes Loire Semène, au Département, à la Région et à l'État. Le plan a été bouclé en date du 15 décembre et l'ensemble des partenaires a reçu le compte rendu officiel en milieu de semaine. Le président de Région, Laurent Wauquiez, la direction de Cheynet et fils et les différents partenaires publics seront sur site mardi matin pour communiquer les détails techniques et financiers du plan.

Céline Demars


Article publié le 05/01/2018 à 19:14
Auteur : Administrator User
Crédits photos : Lionel Ciochetto
Retour
 
Réagissez à cet article

Commentaires :
Lien permanent : 
 
 
Fil info
 
17/01/2018 14:21
Saint-Just-Malmont : Un coup de meuleuse sur le poignet

16/01/2018 14:27
Saint-Didier-en-Velay : Chaussée glissante : une femme blessée

15/01/2018 14:55
Travaux : RD500. Saint-Just-Malmont - Saint-Didier-en-Velay

13/01/2018 18:01
Pont-Salomon : Des voleurs dérobent des bijoux en or

11/01/2018 14:15
Saint-Maurice-de-Lignon : Un malheureux coup de volant

Toutes les brèves


 
 

Guide Habitat automne 2017

L'état des routes et les conditions de circulation en Haute-Loire.

http://www.leveil.fr/Avis-d-obseques

centreautos

http://www.centreimmo.com/accueil.html

lhttp://www.centremploi.com/

  haut de page
Services
> Météo
> Plans itinéraires
> Pages jaunes
l'eveil
Espace abonnés
> M'abonner

Multimédia
> Galerie photos
> Vidéothèque

Petites annonces
> Immobilier
> Automobile
> Emploi
Mentions légales - Contact
Copyright © 2018 www.lagazettedelahauteloire.fr. Tous droits réservés.